Passer d’une langue à l’autre est à un voyage intime, singulier, que l’exil rend parfois difficile. On peut passer beaucoup de frontières mais ne pas se résoudre à passer celle de la langue. C’est un processus au long cours, pourtant il est nécessaire d’accueillir quelqu’un dans la langue dès son arrivée.

C’est la mission de l’association Kolone, qui propose depuis 2011 des cours de français et des activités culturelles aux jeunes étrangers nouvellement arrivés en France.

.

À LA UNE

 

Juin 2019

 

Le vendredi 7 juin au matin, nous sommes allés jusqu’à Sèvres pour visiter les ateliers de la Manufacture Royale de céramique, où se transmettent depuis près de trois siècles une trentaine de métiers d’art exceptionnels. Nous sommes entrés dans l’atelier de moulage et dans l’atelier de gravure, où les artisans nous ont longuement décrit leurs techniques, nous avons vu des pièces étonnantes et hors de prix,  observé les anciens fours à bois, qui sont remis en activité exceptionnellement, une ou deux fois par décennie, pour des cuissons qui durent plusieurs jours. La visite s’est terminée par un passage dans les galeries du musée : œuvres classiques et contemporaines, photos de groupe sur velours rouge.

 

 

 

Un reportage photo d’Elena Shatova.


Mars 2019

Fête du Printemps ou Nowrouz afro-asiatique à Kolone le 23 mars 2019

 

Parce que la cuisine est un génie heureux de l’exil, parce que les pays perdus prennent consistance dans les estomacs bien remplis et qu’ils se matérialisent dans les arômes délicieux, nous avons passé beaucoup de temps, ce samedi après-midi de la fin mars, à préparer avec minutie, lenteur et enthousiasme des plats rares et raffinés d’Afghanistan, d’Erythrée, du Soudan, d’Algérie et du Maroc. En pensant forcément à ceux qui sont là-bas et en faisant l’effort de se tenir ici, avec constance, entre deux mondes.

Sous la houlette des grands et grandes Chefs et Cheffes Samir, Rahel et Selam, Maaza, Seif Eddine et Hasma, tout le monde a mis la main à la pâte pour élaborer un repas inoubliable.

Merci également à celles qui ont confectionné des spécialités à la maison : Saleha Sultana pour le biryani, Zainab pour la salade indienne, Nafisa et Hanna pour les pâtisseries du goûter des enfants. 

Dans la belle et grande cuisine du Centre Social et Culturel Rosa Parks

 

Un reportage photo d’Elena Shatova.


Février 2019

 

Jeudi 7 février 2019, Kolone et le Programme Etudiants Réfugiés de l’Ecole des Ponts ParisTech se sont associés pour visiter la BNF (Bibliothèque Nationale de France ou Bibliothèque François Mitterand). Nous étions guidés par Frédéric Astier, de la Direction des Publics, et photographiés par Elena Shatova. Tout le monde a fait une carte de lecteur annuelle (gratuite) et s’est promené de long en large dans les espaces immenses de la Très Grande Bibliothèque.

Mardi 26 février au matin, Kolone avec les associations Etudiants Exilés Paris Diderot et InFLEchir a visité l’Institut du Monde Arabe.

 

Photos: Elena Shatova


DEUX ŒUVRES ORIGINALES ISSUES DES ATELIERS MÉTAMORPHOSES

 

2017 : parution d’un ouvrage collectif En Français ! Un Abécédaire à l’usage du pays nouveau

Livre de Emmanuelle Gallienne

Ouvrage en vente sur notre site                        

 

2014: un film de Claudine Bes et Julien Auger, réalisé  dans le cadre d’une résidence au Cinq (le 104) avec les participant.e.s des cours de français

Devenir adhérent de l’association Kolone ou faire un don, c’est soutenir une action qui a besoin des forces de la société civile pour continuer à assurer un accueil inconditionnel par l’apprentissage du français. C’est un engagement pour l’hospitalité et pour la construction d’un commun. Nous avons besoin de tous!

                            Je veux donner


Cours de français à Kolone  Cours de français à Kolone Cours de français à Kolone Sortie, Kolone Cours de français à Kolone Cours de français à Kolone

©2019 Kolone créé par JulieDMP

Log in with your credentials

Forgot your details?